La Page de Gilles AMIEL
visiteurs depuis le 29 février 2000
RECHERCHE RAPIDE


A PROPOS du SITE

Accueil
Mettre dans les favoris
Les Photos
Le Livre d'or
Me Contacter

 

GENEALOGIE

Ma généalogie perso
Mes Cousins sur le Net
RépertoireGénéalogique
Liste de discussion du 31 CousinsGenWeb31

DIVERS
Guide Généalogique
Logiciels de généalogie
CP anciennes
Relevés Systématiques
Collections PANINI
Ma Bibliothèque

MOTEUR DE RECHERCHE

Pour une recherche sur mon site ( Communes ou patronymes):

Tapez un nom ou une commune:

 

AtelierWebZone, Le Site !



AtelierWebZone, Le Site !

<< Retour Suite >>
 



HISTOIRE

         C'est au XII ème siècle que démarra la construction du fort de LAGARDE.

         La commanderie des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem de CAIGNAC fit bâtir cette fameuse tour de LAGARDE ( à l'emplacement de l'actuelle église) comme poste d'observation et de défense.

        En effet LAGARDE était situé beaucoup plus haut que CAIGNAC, bénéficie d'une vue imprenable aux 4 points cardinaux ( vue sur la Montagne noire, repère de MONTFERRAND d'AUDE, vue sur les Pyrénées, repère de LALOUVIERE LAURAGAIS, vue sur les côteaux de la Piège , repère du château de MOLLEVILLE qui servait de relais avec les seigneurs de LAURAC qui donnèrent leur nom au LAURAGAIS, vue sur CARAMAN, NAILLOUX, MONTGEARD, etc..


Le fort était défendu par une double enceinte de fossés dont on devine encore les traces :

  • la première entourait le village au nord, au nord-est et au sud-est. L'emplacement est occupé aujourd'hui par des jardins dits "vieux fossés" la deuxième entourait le fort avec un pont Lévis.

LAGARDE et ses dépendances à la commanderie des Hospitaliers de CAIGNAC qui ne cesse de s'agrandir depuis sa création en 1136 par les Seigneurs de LAURAC. En 1239 une charte de paix est signée entre les habitants de CAIGNAC et de LAGARDE à la suite de démêlés entre les deux communautés. En 1271, LAGARDE fera partie de la Baylie d'AVIGNONET tout en dépendant des Hospitaliers de CAIGNAC (défense et justice). Entre 1486 et 1505, Jean de BOUYSSOU, Seigneur de BEAUTEVILLE, devient Coseigneur de LAGARDE et s'enrichit comme négociant de pastel, plante qui fit la fortune du Lauragais à cette époque. C'est durant le XVI ème siècle que s'accentua la construction des célèbres moulins a vent du Lauragais. Les croisés , au retour d'Asie Mineure, firent connaître cette invention qui semble venir de Chine. LAGARDE possédait trois moulins à vent : deux à proximité du village et un à En jacquou. C'est aussi donc au XVI ème siècle, par conséquence qu'apparurent les armoiries de la seigneurie de BEAUTEVILLE et de LAGARDE qui sont restées depuis l'emblème des deux villages : " 6 moulins à vents, symboles de la puissance économique de cette région, font face à 6 lions, symbole de la puissance nobiliaire du Seigneur de BEAUTEVILLE." En 1573, afin que le fort de LAGARDE ne serve de repère aux armées protestante, il est ordonné à la démolition. A sa place on construisit la deuxième église de LAGARDE et on détruisit l'ancienne située à peut prés à l'emplacement de l'actuelle mairie. Cette église fut érigée sur un plan simple et ne possédait qu'une seule chapelle. Sa grandeur était à comparer à peu prés avec l'actuelle église de SEYRE. Elle était par contre ornée d'un clocher mur élégant similaire à celui de ST MICHEL DE LANES . Maintes masures et jardins vinrent alors s'accoler à cette petite église dans l'enceinte des fossés de l'ancien fort. Il existait alors trois paroisses sur le territoire de la Seigneurie de LAGARDE :

  • S-REMY, au village
  • ST PAUL, écroulé et jamais reconstruit
  • ST JULIEN qui écroulé a été rebâtie partiellement au milieu du siècle dernier pour perpétuer le souvenir et placer dans sa crypte les ossements épars de l'ancien cimetière

A partir de 1865 on démolit l'ancienne église pour construire la grande église actuelle afin de contenir un maximum de monde. Elle fut flanquée d'un clocher mur du Lauragais différent de l'ancien par le nombre de baies ( 3 en bas au lieu de 4 sur l'ancien). Cette église coûta cher et la préoccupation principale du conseil municipal pendant les décennies suivantes fut le remboursement des emprunts et des dettes dus à cette époque. Sous l'instigation du Maire, Paul PELOUS, à la fin du siècle dernier, furent entrepris de grand travaux d'amélioration du village. En 1887 fut reconstruit l'école et la mairie dans un pur style III ème république. Le tour de l'église est nettoyé de ses masures et vieux jardins et grâce à la l'initiative de la famille DUBOIS l'endroit fut planté de cèdres du Liban et de cyprès. C'est lors de la construction de la nouvelle église et de l'aménagement du parc dans l'enceinte de l'ancien fort que l'on trouva des souterrains et des silos, reliés par des galeries dans lesquels étaient entreposés de grandes quantités de blé, d'orge réduit à l'état de charbon. Depuis la construction de l'ancienne église et par conséquent la démolition de la Tour de Garde, en 1573, ces réserves étaient restées intactes et ignorées de tout le monde. On trouva dans un autre souterrain, des meules en pierre, des boulets de bombardes en fonte mais aussi, dans le cul de basse fosse de la tour, de nombreux ossements humains ainsi que des croix et des chapelets. Personne n'osa longer ces souterrains jusqu'à leur but mais il existe une tradition orale qui certifie que lesdits souterrains allaient jusqu'à la Commanderie de CAIGNAC en passant par ESCOUTE (poste d'écoute) et NESQUIVE (poste de sortie où l'on pouvait s'esquiver). De même, il semblerait qu'un autre souterrain ait pu être creusé jusqu'au château de BEAUTEVILLE. Le territoire de la Seigneurie de LAGARDE couvrait à peu près le territoire de la Commune actuelle sauf au Nord où il arrivait plus loin que le hameau d'En Amiel (hameau faisant partie de GARDOUCH depuis la révolution). En 1589, LAGARDE est sous la domination du Seigneur de BALANGUIER, Capitoul à TOULOUSE et Seigneur de MONTLAUR et de LAGARDE. En 1617, la famille de BOUYSSOU de BEAUTEVILLE, possède à nouveau LAGARDE et Jean de BOUYSSOU est alors Seigneur de BEAUTEVILLE, LAGARDE et St-MICHEL DE LANES. EN 1689, c'est Jean de CAUMELS qui est Seigneur de LAGARDE, du BOUSQUET et de CANTALAUZE. En 1700, Jean de CANTALAUZE, Capitoul et Conseiller au Parlement du Languedoc, devient Seigneur de LAGARDE et BEAUTEVILLE. En 1746, LAGARDE fait partie du :

  • Diocèse de MIREPOIX, Sénéchaussée du Lauragais, Intendance de CASTELNAUDARY.

  • Le 1er janvier, avait lieu l'élection de 4 consuls :

deux étaient nommés par le Seigneur de BEAUTEVILLE, un par le Seigneur de CANTALAUZE, un par les hauts bourgeois de la Communauté.

  • Après l'élection les consuls allaient prêter serment à CASTELNAUDARY. Au cours de l'année, les consuls et les membres de la communauté villageoise, se réunissaient au son de la cloche, sur la place publique, pour discuter des affaires. LAGARDE était à cette époque fort animé car, au moment de la Révolution, il existait 4 foires par an. C'est en 1788 qu'est effectué le premier recensement approximatif de la population qui donna un résultat de 380 personnes. Une dizaine d'années plus tard, sous l'époque révolutionnaire, il y avait 621 habitants. Et c'est en 1841 que l'on atteignit le chiffre record de 800 habitants, chiffre qui ne cessa de décroître jusqu'à nos jours. A cette époque se fit sentir de façon aigue le problème de reconstruire l'Eglise qui était minuscule pour accueillir une telle population. LAGARDE ne connut pas de grosses transformations au cours de notre siècle. Il y eut cependant deux éléments qui achevèrent de modifier l'aspect historique du village :

on combla, en 1968, les deux derniers fossés de défense du fort qui subsistaient (côté Nord et Est), Puis, en 1972, ce fut le tour de la grande mare dont la cuvette était, à l'origine, la carrière d'extraction des pierres pour construire le fort de LAGARDE.

LAGARDE est aujourd'hui bercé au milieu d'un riche terroir agricole aux productions variés et l'animation extrêmement vivante de son village.      

( Extrait de la brochure Historique éditée en l'honneur de la refonte et du baptème de deux nouvelles cloches le 22 novembre 1987 à LAGARDE)



Les Copains de Classe

Voici 3 Sites qui vous proposent de vous aider à retrouver vos anciens copains de classe, d'armée, etc : Photo-de-Classe, Copainsdavant et Taspaschangé

 

 

Les Sites Sympas

Un site que nous apprécions cher à notre région le Lauragais : Couleurs Lauragais.

Les sites qui nous réfèrent. Merci de leur rendre une petite visiite

 


LA GENEALOGIE EN LANGUEDOC ROUSSILLON


Anneau de Généalogie en Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées Rouge & Or

| Précédent | Au hasard | Suivant | Liste |Joindre |

 


 

 

AtelierWebZone.com AtelierWebZone.com